Contact

Follow

  • Instagram Social Icon

©2017 by GWEILO. Proudly created by Zoé Manset, Edouard Chardot, Céleste Judet, Logan de Raspide Ross, Sidney Jones.

Seule, elle s'en alla sous la pluie

Le cœur brisé, les pieds trempés, guidée uniquement par la lueur des phares des quelques voitures roulant dans la petite route de campagne.

Focalisée sur la boue qui s'était accumulée sur le bas-côté de la route - il avait beaucoup plus ces jours-ci - décuplant la difficulté de son avancé, elle marchait seule.

La sombre lumière de la nuit, la douce clarté de la lune, ses chaussures qui s'enfonçaient dans la terre chargée d'eau, son cœur en miettes, sa tête ailleurs, ses bras ballants et épuisés.

 

Seule, elle s'en alla sous la pluie.

 

La mort dans l'âme, la solitude comme seule compagne. Qu'avait-elle fait? Elle s'interrogeait souvent. Mais sous cette pluie battante, qui tombait en trombe, le temps n'était plus aux questions.

Non, comme l'air chargé par l'orage qui approchait, le temps était la rage et à la colère. Mais elle n'en avait pas la force, sous cette pluie battante.

 

Seule, elle s'en alla sous la pluie.

 

Alors elle pensait: "c'est drôle la Pluie, ça tombe, ça remonte, ça repart, ça retombe."

La Pluie. Elle avait toujours détesté la Pluie; son odeur chargée de chagrin et de malheur, empreinte d'une touche de mélancolie; sa couleur grisâtre et fade; même la façon dont elle tombe! Un jour doucement et peu, on l'appelle alors de la bruine, un jour forte et doublée par ses acolytes, les éclairs, on l'appelle alors l'orage. Ça peut être un crachin ou un torrent, ça fait rouler loin le soleil et ça amène les nuages.

Elle a mille visages, la Pluie, elle est mesquine, imprévisible, agaçante.

 

Seule, elle s'en alla sous la pluie.

 

Elle l'horripile aussi, la Pluie, car sans elle il n'y aurait pas d'arc en ciel, aux mille et une couleurs, il n'y aurait pas les plantes, pas la terre, pas les hommes, il n'y aurait pas la beauté soudaine et simple de la nature.

Oui, elle déteste la Pluie. Mais pas aujourd'hui.

 

Seule, elle s'en alla sous la pluie.

 

Aujourd'hui, elle l'accepte cette pluie, elle l'embrasse, se fond dans sa couleur terne.

Aujourd'hui, la Pluie lave son visage, nettoie ses plaies. Elle aimerait tant que la Pluie efface aussi ses erreurs, les derniers mois de sa vie, les gens blessés et son avenir ruiné.

 

Mais rien de tel ne pouvait arriver, alors elle continue sa route, la tête baissée, les yeux rivés sur la pointe de ses baskets, maculées de terre.

 

Et, seule, elle s’en alla sous la pluie.

C. Jessica Cathala 

Please reload

Recent Posts

November 18, 2019

April 16, 2019

March 11, 2019

Please reload

Archive

Please reload

Tags

Please reload