Contact

Follow

  • Instagram Social Icon

©2017 by GWEILO. Proudly created by Zoé Manset, Edouard Chardot, Céleste Judet, Logan de Raspide Ross, Sidney Jones.

Les plus beaux seins de la planète

 

 

“T’as les plus beaux seins de la planète.-T’es con, tu les as pas tous vus.-J’ai pas envie.”Elle l’embrassa, leurs lèvres fondaient les unes dans les autres mais elle ne put s’empêcher de sourire, et ce fut comme dans les films: elle se retira juste assez pour préserver le moment mais pas trop peu, pour que ses lèvres viennent se coller à ses dents. La nature lui accordait donc cet instant de simplicité parfaite, où seul leur amour destructif l’un pour l’autre jaillissait des fentes dorées de ses pupilles. C’est comme si la Nature s’était lassée de ses jeux d’enfants et permettait finalement à Chloé d’expirer aux côtés de celui qu’elle aimait. (On va appeler l'héroïne Chloé, nom aussi romantique que banal, et ainsi très pratique).

 

Mais revenons à nos moutons. En effet, cher lecteur, je dis “expirer” car c’est comme si ces nombreux mois précédant l’Évidence se résumaient par des péripéties respiratoires: à ses côtés c’était l’expiration, sans lui l’inspiration (qui durait toujours trop longtemps et les deux ne pouvaient s’empêcher de se retrouver afin de relâcher la pression qui les accablait dans leurs beaux petits mondes d’adolescents). Le tout donne une belle crise d’asthme. Amour charnel ou amour goût? Amour vain, surtout pas. Mais le temps avait fait éclater le tout pour en faire un amour qui brûlait au point d’effervescence chez nos deux jeunes.

 

En le regardant dans les yeux, leur cœurs battant à l'unisson, ils tremblèrent d’excitation, de désir l’un pour l’autre. Se sentant plus brillante que jamais, elle sut qu’elle avait envie, maintenant, avec lui. Elle se demanda comment il avait, d’une chose si animale, fait une autre qui faisait pâlir le coucher de soleil qui traversait les fenêtres, les baignant tous les deux d’une timide chaleur. Elle eut l’impression qu’elle n’avait des seins que pour l’entendre murmurer cette phrase. Elle n’avait pas peur, d’ailleurs, et si elle avait mal, il était celui qui valait cette douleur qui semblait négligeable, tant il la comblait au plus profond de son être.Elle avait choisi pour l’occasion, une chemise de nuit fine, très fine, et le coton blanc posé entre les deux adolescents, dévorés par l’impatience, frémit avec Chloé au rythme de leurs corps.

 

Peu à peu, il releva le tissus et ses caresses vinrent se glisser au creux de sa cuisse. Les battements de son Coeur faisaient danser le doux coton à travers lequel ses seins, plus éclatants que jamais, se dessinèrent délicatement dans la transparence de sa chemise de nuit.

Le moment vint, elle inspira son odeur berçante, s’accrocha à lui, à ses cheveux, au lit. Elle se courba d’un coup et ils restèrent suspendus à travers le temps.

Ils bougèrent, enlacés, au rythme de la mer venant caresser le sable qu’ils entendait dans le fond. L’écume des jours se mêlait entre eux, et au fond de la pénombre, elle se blottit contre lui et les deux s’endormirent. Pour la première fois, ses rêves ne tentèrent meme pas de faire concurrence à la réalité.

 

Please reload

Recent Posts

April 16, 2019

March 11, 2019

March 7, 2019

Please reload

Archive

Please reload

Tags

Please reload